• L'hypnothérapie, bon mais pas vraiment pour maigrir

    L'hypnothérapie, bon mais pas vraiment pour maigrir 

      

            L’hypnothérapie, bon mais pas vraiment pour maigrir.

     

      

      

    Pendant mes études universitaires j’ai fait quelques tentatives pour maigrir.

    J’ai, entre autres, essayé l’hypnothérapie.  J’ai lu une annonce dans le journal et je me suis dit pourquoi pas? Par un bel après-midi de mai, j’ai rencontré l’hypnotiseur.  La première fois, j’ai trouvé cela assez particulier.  Je vais donc à son appartement situé au deuxième étage. Je frappe à la porte et un homme d’environ 28 ans m’accueille. Il a les cheveux et les yeux bruns. Deux yeux d’hypnotiseur, un peu creux au regard intense. Il me fait entrer. Ce 4 et demi est plutôt sombre. Une musique de détente joue en sourdine. Il m’amène dans une chambre à coucher. Il me prévient que sa femme est partie faire des achats et qu’elle sera bientôt de retour. Ce qui ne me rassure pas vraiment mais je fais ce qu’il me dit. Il est en couple, sa femme va bientôt arriver. J’imagine qu’il doit être correct. Je rentre donc dans la pièce, un lit double et on bureau brun la meuble. Il sort un dessin, une spirale rouge comme dans les comics à la télé… Je dois me concentrer et regarder la spirale.  Il me dit : « tes paupières deviennent lourdes, très lourdes,… »  Je me sens un peu niaiseuse. Ça ne fonctionne pas beaucoup vraiment, mes paupières ne deviennent pas de plus en plus lourdes mais je me sens malgré tout un peu plus détendue. Il m’invite à m’allonger sur le lit. Il me fait faire de la relaxation. Il me dit : «  Tu es au dixième étage dans un ascenseur et tu descends au neuvième étage, à chaque étage ton corps deviens de plus en plus lourd, tellement lourd que tu te sens enfoncer dans le matelas. Cela jusqu’au premier étage. Cette rencontre d’une heure m’a permis de relaxer. Il m’explique qu’aux prochaines rencontres,  il pourra m’hypnotiser.  Il m’explique que je devrais manger uniquement de la nourriture naturelle, sans aucun ajout chimique et que je devrais manger le plus possible de la nourriture végétarienne ou lacto-ovo-végétarienne. Il m’explique que la viande n’est pas bien digérée par notre organisme et qu’elle pourrit en nous. Alors que l’alimentation végétarienne et naturelle s’élimine entièrement. Je vais donc maigrir sans avoir à souffrir de la faim.

     En sortant de là, je me rends dans un magasin de produits naturels. Hummm! Que de belles et bonnes choses s’offrent à moi. Je pars avec un contenant de beurre d’arachides fait sur place et un autre rempli d’un délicieux beurre d’érable. Rendue chez moi, j’ai hâte au repas pour me faire un bon désert. Je prends une pomme que je coupe en quartier, une orange que je défais en morceaux et je nappe le tout de beurre d’érable. Oh! Quel bonheur. Ce goût de beurre d’érable qui fond dans la bouche, qui coule sur la langue, Ah! Quel délice et le jus des fruits qui éclatent sous la dent. Oui, c’est le bonheur…  Je trouve agréable de manger plus « naturel »…  

     J’ai fait cinq ou six rencontres comme la première. Mais il ne parvient toujours pas à m’hypnotiser. À la dernière rencontre, après être parvenue à une grande relaxation, il tente de me faire régresser dans mon passé pour trouver le traumatisme que j’ai vécu.  Il me demande de lui décrire ce que je vois.  J’ai une facilité à cette période à avoir des rêves hypnagogiques. Je lui dis que je suis dans une chambre à coucher, qu’aux travers des barreaux de ma couchette, mon frère et ma sœur (un an et demi et deux ans et demi plus âgés que moi) sont dans ma chambre et ma sœur s’approche de moi. C’est alors que j’ai un léger sursaut ainsi qu’un changement de ma respiration. Cela ressemble à un petit ronflement. Je quitte mon état de relaxation profonde. Je lui explique qu’on m’a souvent raconté que ma sœur Élisabeth essayant  de me voler mes biberons et qu’il fallait la surveiller. Elle était très gourmande.  Peut-être que c’est cela qui a fait que j’avais maintenant un problème alimentaire mais tant qu’il ne parviendra pas à m’hypnotiser on ne pourra pas le savoir vraiment. Il m’explique que chaque fois que j’ai ce petit ronflement, j’empêche l’hypnose. Selon lui, je n’ose pas me laisser par peur de découvrir des drames enfouis dans mon subconscient et il pourra m’aider seulement lorsque je parviendrais à surmonter cette peur. Ce fut ma dernière rencontre.

     L’hypnose n’a pas été très utile dans mon cas car, en 6 semaines environ, j’ai perdu seulement 3 livres mais je me suis régalée de beurre d’érable…

     Expérience plutôt agréable mais onéreuse à la livre perdue.

     

    « premier amoureux-corrigéEnfin, maigrir... la diète aux protéines »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Mai 2013 à 20:02

    Je passe te souhaiter une bonne semaine...que ce beau temps tant attendu te donne le moral ...

    bises

    yvesd

    2
    Mardi 7 Mai 2013 à 16:49
    erwincmoi

    Tu as de la chance d'être tombée sur un gars plus ou moins régulier... Trop de confiance nuit à la confiance...

    Erwin  

    3
    Mercredi 8 Mai 2013 à 18:31

    Je viens de lire enfin ton article très intéressant sur un sujet que je ne connais pas.

    Je te souhaite une bonne soirée et merci pour tes gentils mots.

    bises à toi...

    yvesd

    4
    Ploum Tagada Profil de Ploum Tagada
    Jeudi 9 Mai 2013 à 06:43

    Je ne comprends pas pourquoi tu n'as pas continué. Parce que tu as jugé ne pas avoir perdu suffisamment de poids? On a pourtant l'impression en te lisant que tu n'étais pas loin de l'hypnose.

    5
    doucejas Profil de doucejas
    Jeudi 9 Mai 2013 à 10:20

    @bicar

    Bonjour Bicar, je suis heureuse de te revoir.

    Je n'ai pas poursuivi car il m'a dit qu'il ne parviendrait pas à m'aider vu mon blocage qui m'empêchait d'aller jusqu'à l'hypnose. À vrai dire, j'en ai déduit qu'il n'avait pas les comptences.

    6
    Jeudi 9 Mai 2013 à 14:31

    Je me trouve gros dès que j'ai trois quatre kilos à perdre et comme d'habitude on oublie de regarder ceux qui sont moins chanceux que nous... on oubie aussi que le surpoids n'est pas synonyme de gourmandise ou d'excès. Nou ne sommes pas tous égaux devant la prise de poids. Dans ma famille on perd pas facilement et on gagne facilement des kilos alors il faut beaucoup de vigilance. Je te souhaite donc du courage, bises Bruno

    PS : concernant l'amour, je pense sincèrement que chacun a son alter ego quelque part non loin de chez lui et que tout le monde peu trouver un être qui lui correspond....

    7
    Ploum Tagada Profil de Ploum Tagada
    Jeudi 9 Mai 2013 à 14:41

    Oui, je suis d'accord avec Norain. L'autre existe. C'est une question de timing.

    8
    Jeudi 9 Mai 2013 à 21:08

    Content que Norain et Bicar passent te voir...ces deux-là ont un pouvoir de réconfort !!!

    Bonne soirée et merci de tes fidèles visites

    9
    Jeudi 23 Mai 2013 à 18:31

    Je passe enfin te voir pour te donner de mes nouvelles.Je suis à nouveau sur pieds et d'attaque pour de nouveaux dessins.La fièvre m'avait ratatiné le cerveau et la main!

    J'ai été très touché par tes mots et tes visites et je t'en remercie.J'espère que de ton côté le moral est bon et que tu vas continuer à écrire et alimenter ton blog...

    Bises

    yvesd

    10
    Dimanche 2 Juin 2013 à 22:05

    Je passe rapidement te dire "bonne nuit" et te souhaiter une bonne semaine...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :