• Enfin, maigrir... la diète aux protéines

     

    Après mon expérience en hypnothérapie, j’ai connu la diète aux protéines. C’est ma mère et ma sœur qui m’en ont parlé.  Elles avaient perdu plus dans 20 livres le premier mois. Alors, j’ai fait des recherches pour trouver à Trois-Rivières une telle clinique d’amaigrissement.  Il y en avait une tout près de chez moi. Je me rappelle bien de ma première visite. La clinique était dans les tons de vieux rose. Très propre et assez chaleureuse pour une clinique.  Une belle et épaisse moquette vieux rose couvrait le sol.  Je me suis dit : « Hiiii! Ça doit couter cher ici. »  La secrétaire me fait remplir une question en attendant que le médecin me rencontre.  Une infirmière prend mes mesures et me pèse. 270 livres pour 1m68.  Je rencontre enfin la docteure.  Elle n’est pas très accueillante mais elle est déterminée et elle prend son approche au sérieux.

     

    Je choisis de faire le jeun intégral. Vu mon poids, elle m’explique que je dois prendre six produits protéinés par jour. Je prends le sirop. Il est moins dispendieux et il a moins de calories. Je dois aussi manger beaucoup de légumes mais uniquement laitue, concombre, céleri et radis. Les autres légumes ont trop de calories. Elle me conseille d’en manger beaucoup, de mettre du sel car je n’en ai pas suffisamment dans mon alimentation et de mâcher deux gommes par jour afin de ne pas trop ramollir du bas du visage. Elle me prescrit plusieurs vitamines et minéraux. Je dois boire 8 verres d’eau par jour et je dois cesser de boire après 18h30 afin de ne pas faire de rétention d’eau.

     

    Chez moi, je prépare mes repas. Une assiette remplie de légumes, mon sirop protéiné dans un gobelet, un grand verre d’eau et ma poignée de vitamines.  Le sirop goûte vraiment mauvais, mais au prix qu’il a couté, je ne peux pas ne pas le prendre. Je suis à la lettre les instructions du médecin. La semaine écoulée, je retourne la voir et j’espère avoir bien maigri.  Cette fois-ci un me fait souffler dans un tube pour mesurer combien de graisse j’ai brulé dans ma semaine.  L’appareil indique 4. Donc, j’ai bien brulé mes graisses et le pèse-personne indique que j’ai perdu 7 livres.  Wow, j’étais vraiment contente du résultat.  Le médecin après m’avoir ausculté et confirmer que tout va bien me dit que je peux continuer le jeune intégral. Cette semaine, je n’achète pas le sirop. Non, merci. J’essaye les soupes et les gelées.  Je poursuis ma diète en prenant une soupe comme entrée ou une gelée pour dessert ou collation.  Je continue à maigrir. Tout va bien mais après quelques mois, j’ai une envie folle de manger. Manger, manger  n’importe quoi mais je veux manger. Il est tard le soir, je n’ai pas d’argent pour aller au dépanneur.  Je fouille partout dans l’appartement mais je n’ai plus de nourriture.  Je finis par trouver un fond de sucre dans une boite métallique. Je le fais brûler dans un petit chaudron pour me faire du caramel. C’est la première fois que je fais du caramel. Il est un peu trop brulé mais je le trouve délicieux. La crise est passée, je me sens plus calme. Le lendemain, je poursuis mon régime.  J’ai fait ce régime pendant huit mois, mais plus le temps passe et plus je fais de tricheries. Pas assez pour me faire engraisser mais pour faire ralentir ma perte de poids. Dans ces huit mois, il y eu des moments que je n’oublierais pas. En particulier celui où ma voisine de palier et copine assiste à un de mes repas. Elle me dit : Ah! Mais tu manges beaucoup. Je n’ai pas osé lui répliquer mais j’aurai aimé lui dire « Essaie donc de manger comme moi pendant une semaine et on verra si je mange beaucoup… »

     

    Le deuxième moment important dans ces huit mois fut la période des fêtes de Noël. Comme à toutes les années, je passe ces deux semaines de vacances chez mes parents. Ils reçoivent toute la famille. Ma mère fait ces tourtières, ces tartes, ces beignes. On prépare le réveillon. C’est deux semaines de festivités, de nourritures en abondance et d’alcool de toutes sortes.

     

    J’ai pris 14 livres pendant ces deux semaines. Lorsque je retourne voir le médecin, je suis nerveuse. Cela fait une semaine que je fais attention. J’espère avoir perdu une bonne partie de ce que j’ai pris.  Elle me pèse et je suis restée au même poids qu’avant Noël.  Je suis bien heureuse de ce résultat. Elle me fait souffler dans l’appareil. Il indique 14.  Elle me regarde et me dit que j’ai perdu beaucoup de graisse. Que cela est très dangereux pour mon cœur de faire de tels écarts. Que si jamais cela m’arrivait à nouveau, elle refuserait de me suivre. Vraiment, je n’ai plus répéter cette erreur. J’ai cessé mes rencontres avec elle car je n’avais pas les moyens de payer les produits.  Il faut dire que mes parents ont payé  toutes mes dépenses pendant mes trois années d’université pour obtenir mon bacc. en enseignement des arts plastiques. J’ai décidé de poursuivre mes études. Vu que j’avais obtenu un bacc. j’étais alors reconnue comme étant indépendante de mes parents ce qui me permettait d’être éligible aux prêts et bourses. J’avais à m’organiser avec ce petit revenu. L’achat des protéines étant devenu trop dispendieux,  je me suis dis que je ferais attention par moi-même et cela dura plusieurs années. J’ai perdu 90 livres pendant ces huit mois aux protéines.

     

    Cette diète m’a aidé à maigrir mais elle comportait malgré tout des inconvénients. Plusieurs mois après avoir cessé de la suivre, Je perdais encore beaucoup de cheveux et je devais m’asseoir subitement car je me sentais mal. Je m’asseyais parfois à même le sol car je ne sentais très faible. Je ne sais pas à quoi cela était dû car je n’ai pas été consulté. Cependant, cela ressemblait à des chutes de pression ou à de l’hypoglycémie.

     

    Mais cette diète m’a permis de rencontrer Bernard, mon premier amant ainsi que l’homme qui allait devenir mon cher mari…

     

     

    « L'hypnothérapie, bon mais pas vraiment pour maigrirEnfin l'amour... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Mai 2013 à 15:32

    J'arrive de chez Bicar ..Je te souhaite tout le courage du monde pour parvenir à trouver ton poids de forme , dans lequel tu te sens bien.Fais attention (mais vu ce que tu décris, je pense que tu vas le faire) à tous ces régimes qui peuvent être dangereux pour la santé.

    Tu termines par une note pleine de gaieté...Je te souhaite tout le bonheur du monde avec ton mari.

    2
    Mercredi 15 Mai 2013 à 21:19

    J'ai relevé dans ton article que tu avais eu un diplôme en art...Moi,j'ai passé un an aux Beaux arts de Toulouse.Mais après la validation de ma première année ,j'ai arrêté car l'enseignement était décevant !

    J'espère que tu continues à dessiner ou à peindre car c'est très bon pour le moral,crois- moi!

    bises

    yvesd

    3
    Ploum Tagada Profil de Ploum Tagada
    Mercredi 15 Mai 2013 à 23:18

    Coucou, nous avons des points communs, ça ne m'étonne pas...

    Hâte de lire la suite. A bientôt !

    4
    doucejas Profil de doucejas
    Jeudi 16 Mai 2013 à 00:06

    @yvesd

    Je te comprends, moi, l'aspect discipline en classe n'était pas ma force. De plus, lorsque j'ai terminé mes études, il n'y avait pas de débouchés en enseignement, encore moins en arts plastiques. Je me suis alors dirigée en psychothérapie et je travaille dans un organisme communautaire en santé mentale où j'ai souvent l'occasion d'utiliser mes talents artistiques...  mais je me dis depuis plusieurs années que je devrais me remettre au modelage, c'était ma grande force. Actuellement, je fais surtout du bricolage.  Mais cela me plait aussi.  

    Bonne soirée! 

    bises

    Doucejas

    5
    doucejas Profil de doucejas
    Jeudi 16 Mai 2013 à 00:22

    @Pyrausta

    Merci pour tes commentaires.

    Maintenant, à 51 ans. Je suis plutôt avertie dans ce domaine.

    La fin de cette partie de mon histoire est plutôt heureuse mais c'est à suivre...  naturellement!

    La vie, heureusement, nous fait grandir, de gré ou de force.

     

    6
    doucejas Profil de doucejas
    Jeudi 16 Mai 2013 à 00:28

    @Bicar de siècle

    La suite risque d'être assez, comment dire, particulière, mouvementée, débridée...  Difficile à définir mais une chose est certaine, hors du commun. Il faut juste que je trouve le bon angle pour l'écrire.

    Mais cela s'en vient...

    7
    Ploum Tagada Profil de Ploum Tagada
    Jeudi 16 Mai 2013 à 09:51

    Take your time ... on sera là !

    8
    Samedi 18 Mai 2013 à 19:00

    Bonjour! et bien je t'admire pour tant de courage!!! j'attend le prochain article avec impatience!! une rencontre amoureuse!!! ah c'est bon pour le moral ça!!

    9
    Dimanche 19 Mai 2013 à 09:05

    On a le même âge ! Plein de ténacité et de volonté chez toi, j'admire !!

    10
    Monâme Profil de Monâme
    Vendredi 24 Mai 2013 à 08:25

    Salut Miss un tit passage voir si tu avais bougé un petit truc par ici et te sohuaiter une bonne journée du coup "tchô" 

    11
    Samedi 25 Mai 2013 à 06:07

    Idem la Mona des Bois, je passe pour voir si ça bouge ici et comme c'est non (enfin je crois) juste alors un petit bonjour de passage ! Bises !

    12
    Ailectron Libre
    Samedi 1er Juin 2013 à 08:06

    Coucou Douce, ne sois pas surprise, j'ai repris mon pseudo d'origine : Ailectron Libre (au lieu de Norain puis Spych), question d'équilibre comme chante Cabrel. Bon ouiquende à toi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :